Publié le

Compost maison

compost maison

Compost Maison

Où placer son composteur, que mettre dedans, en bref: Comment faire du compost maison!

Certaines rêvent d’une jolie paire de sandales ou du dernier fer à lisser (et ça m’arrive aussi) mais dernièrement je rêvais d’un composteur. Afin de faire mon propre compost maison.

La déchetterie près de chez moi nous permet de prendre une remorque de compost par mois. Et c’est largement suffisant pour notre petit jardin. Mais cela ne résout pas le problème de nos propres déchets recyclables alors nous avons acquis un petit composteur.

compost maison composteur 200 litres
Composteur GUILLOUARD 200 Litre, 69 €.

Nous avons opté pour ce modèle de 200 Litre. Plutôt compact et petit mais surtout en acier galvanisé qui est un plus: Car plus solide, plus durable et plus résistant aux intempéries.

Mais pour ceux qui sont bricoleurs et qui aiment le bois j’ai sélectionné ici un article. Il vous explique comment le construire vous-même.

Contente de cette nouvelle acquisition j’ai donc eu envie de vous faire un petit article sur le compost.

 

Pourquoi faire du compost maison?

Oui oui on nous dit partout qu’il faut faire son propre compost mais au fait pourquoi?

Pour réduire le volume des ordures ménagère.

30% de nos déchets peuvent devenir du compost! Un mieux pour l’environnement et une économie sur le coût de la gestion des ordures ménagère. Dans mon village nous payons Ustom au nombre de levées par ans et c’est donc toujours bien d’en économiser quelques unes à des fins utiles.

 

Pour faire des économies écologiques.

Dans la nature rien ne se jette tout se transforme. Les déchets transformés par le compostage deviennent une sorte d’humus qui nourrira le jardin et le potager. Donc un avantage en or pour la petite apprentie jardinière que je suis. Je vais moins dépenser en engrais. C’est aussi un moyen de limiter la pollution émise par des aller retour à la déchetterie.

De plus la chaleur dégagée par le compost attire de petit animaux en hivers. Comme le hérisson (il y en a un dans notre jardin) et vraiment c’est trop mignon de l’apercevoir.

 

Où installer son composteur?

Le composteur doit être installé dans un endroit abrité des intempéries qui reçoit un peu d’ombre. Il doit être posé directement sur le sol sur un lit de 4 cm d’un mélange de terre, de paille et de branchettes afin de laisser monter les vers de terre. Ne le mettez pas en plein soleil car il va se dessécher, évitez aussi qu’il soit trop près des voisins. L’idéal c’est qu’il soit pas loin de la cuisine et du potager.

 

Que mettre dans son composteur?

Un bon compost se compose de 40% de déchets dit verts pour 60% de déchet dit bruns. Le chargement se fait par le haut, en couches successives.

Déchets verts (matière azotée)

C’est la matière fraîche comme les épluchures, les restes de fruits, les tailles de végétaux hachées, le purin (-d’orties), la tonte de gazon ou lesfleurs fanées.

Déchets bruns (matière carbonée)

Les tiges sèches, les sachets de thé, le foin, le marc de café, les coquilles de noix, la sciure non traitée, les papiers de journaux, le carton (mouillé et coupé en morceaux),et les feuilles mortes.

Arrosez

Afin d’éviter le séchage et la fossilisation du compost il faudra l’arroser avant qu’il ne dégage plus aucune odeur ou qu’il devienne dur.

Quand arroser?

Prendre une poignée de compost et pressez la dans votre main. Si il forme une boule quand vous ouvrez la main c’est qu’il a la bonne humidité. Si il se disperse comme du sable c’est au contraire que vous devez l’arroser. Et enfin si un filet d’eau s’en écoule au pressage c’est qu’il est trop humide.

Remuez

D’autre part le compostage nécessite une bonne aération. Veillez à le retourner régulièrement. Remuez le toute les 2 semaines surtout s’il sent mauvais (œuf pourri).

 

Quand et comment l’utiliser?

Au bout de 6 à 12 mois le compost est “mûr”. Il a une odeur de sous bois et  se présente sous la forme d’un terreau brun. Il doit être alors utilisé mélangé à part égale à du sable et de la terre ou épandu sur le sol au printemps ou en automne.

On peut aussi accélérer la décomposition en ajoutant tous les 20 cm d’épaisseur un accélérateur naturel : fumier, humus forestier, décoction d’orties, de pissenlit, de prêle ou de camomille.

 

Voilà les petits jardiniers j’espère que cet article vous a été utile, merci de m’avoir lue et n’hésitez pas à me laisser vos suggestions en commentaire.